Tags

, , ,

Paris – ville des tours

New York a le building Chrysler, Barcelone se vante de la tourelle de Gaudi et Londres est fière de Big Ben. Quant à Paris, en dépit du prestige de sa tour Eiffel, il reste encore beaucoup à découvrir sur les histoires de ses tours… Levée de rideau sur les créations multi-facettes qui font de la ville de Paris la première capitale du monde !

Towers of Paris panorama. Picture: Wikimedia Commons
Vue panoramique des tours de Paris. Image: Wikimedia Commons

Le sens :            tour = gratte-ciel, building (tower, skyscraper)

Leur histoire :                                           

Fait anecdotique : la tour Eiffel n’a pas toujours rencontré le franc succès qu’on lui connaît aujourd’hui. 20 ans après sa construction, il était même question de la démonter et d’en vendre les pièces détachées. Heureusement, le destin en décida autrement et la tour Eiffel a maintenant accédé au statut de tour la plus emblématique de la ville de Paris, devant laquelle tout le monde s’émerveille ! A Paris cependant, aucune tour ne ressemble à sa voisine ! A-t-on détruit le moule pour mieux remodeler le nouveau à chaque nouveau projet ? Toutes les édifices sont différents, du flamboyant clocher-tour gothique de Saint Jacques au plus haut building d’Europe situé dans le quartier de La Défense en passant par la tour Montparnasse ; soldat solitaire mais pourtant fièrement érigé dans le quatorzième arrondissement.

Who's Tall, Taller, Tallest in Paris? Image: Wikipedia
Qui est grand, plus grand que son voisin ou tout simplement le plus grand de Paris? Image: Wikipedia

Une forêt de tours :        

La Défense, quartier d’affaires le plus grand d’Europe abritant plusieurs des plus hauts gratte-ciel du continent, accueille des buildings de toutes formes et tailles. Ce quartier est visuellement attractif si vous êtes sensibles aux constructions modernes de verre et d’acier. On y trouve également le monument le plus célèbre de La Défense : le gratte-ciel central de la Grande Arche. Atteignant les 231m de haut, l’édifice le plus haut de France est également situé dans le même quartier.

La Défense panorama; Picture Wikimedia Commons
Vue panoramique de La Défense ; Image par Wikimedia Commons

Le hic :                       

Critiqués par certains comme “plagiant Manhattan”, l’architecture et le design de la tour Montparnasse ne plaisent absolument pas à tout le monde. En résulte, deux ans après sa construction, une interdiction générale de la ville de Paris d’édifier d’autres gratte-ciel intra-muros. Demandez à n’importe quel Parisien son avis sur la tour Montparnasse et attendez-vous à toujours entendre le même refrain : « la vue du sommet est le plus beau panorama de la ville de Paris ! Précisément car c’est le seul endroit d’où on ne voit pas la tour » ! C’est ce qui fait de la tour Montparnasse l’édifice le moins apprécié de Paris…

 View on the Montparnasse Tower from the Arc de Triomphe, Paris, France. Picture: Wikipedia
L’Arc de Triomphe vu de la Tour Montparnasse, Paris, France. Image: Wikipedia

Et le vainqueur est… :       

Saviez-vous que la tour Eiffel rétrécie de 15 cm en hiver ? Ou encore qu’il a fallu 3 tons de peinture différents pour recouvrir la tour ? Prenant en considération la hauteur de l’édifice, la teinte de peinture la plus sombre a été appliquée au bas de la tour et le ton le plus clair en haut. L’entretien de la tour contre la corrosion nécessite 60 tonnes de peinture tous les sept ans. Le processus d’application dure, lui, de 15 à 18 mois et les peintres travaillent de la même façon qu’en 1889 : avec de petits pinceaux circulaires et non pas avec des vaporisateurs. Originellement peinte en rouge, orange et jaune, le « brun de la tour Eiffel » participe à sa signature de prestige depuis 1968 et étoffe encore mieux le paysage Parisien.

Tower solidarity - the Eiffel tower, as seen from the top of the Montparnasse tower. Picture: Wikimedia Commons
Solidarité – la tour Eiffel, vue du haut de la Tour Montparnasse. Image: Wikimedia Commons

A ne pas manquer :     

Bien connue des Parisiens, la tour Saint Jacques se repère facilement dans le paysage par son style particulier, ses ornements architecturaux et par sa couleur claire. Cette tour gothique de 52m de haut, édifiée entre 1509 et 1523, est le seul vestige de l’Eglise Saint-Jacques-de-la-Boucherie datée du XVIème siècle et qui fut presque entièrement rasée après la Révolution française. Ayant servi de tour de guet d’où tiraient les soldats en 1824, la tour fut déclarée monument historique en 1862. Point de départ célèbre du pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle, le monument inspira plus tard Alexandre Dumas pour l’écriture de sa pièce « la tour Saint-Jacques-de-la-boucherie » en 1856. Aujourd’hui, le laboratoire météorologique installé au sommet de la tour partage les locaux avec des faucons ayant élu résidence au même endroit.

Advertisements