Avez-vous déjà pris le temps de vous arrêter devant les statues des saints et rois oubliés sur la façade de Notre-Dame ? Si tel est le cas, vous avez dû vous demander :

Qui est donc cet homme décapité qui tient sa tête dans ses mains ? 

Ce type sans tête est justement le saint Denis en question, le martyr célèbre de Montmartre.

Ce qui suit est son histoire, aussi bizarre et surréaliste soit-elle…

Le premier évêque de Paris, saint Denis, fut envoyé d’Italie en tant que missionnaire pour prêcher le catholicisme dans la ville de Lutèce (Paris). Étonnés par la ferveur religieuse qu’il provoqua, les prêtres païens locaux se sentirent menacés et le condamnèrent à mort. Sa décapitation eut lieu en l’an 250 après Jésus-Christ, à Montmartre, près de l’actuelle place des Abbesses.

Mais même après ça, saint Denis n’eut pas fini son rôle de prédicateur.

Selon la légende, une fois décapité, il resta debout et ramassa sa tête au sol. Il marcha durant six kilomètres en direction du nord, tout en récitant des prières. Il se serait même arrêté pour rincer sa tête décapitée. La commune où finalement il s’effondra porte aujourd’hui son nom. La basilique Saint-Denis fut bâtie précisément à l’endroit où il mourut.

Maintenant que vous connaissez la surprenante et triste histoire de ce saint, vous le reconnaîtrez sans aucun doute, sa tête à la main, sur nombre de peintures et statues.

Montmartre a payé à sa manière son tribut à ce martyr : vous trouverez beaucoup de repères jalonnant sa colline qui célèbrent la mémoire de ce saint.

Vous pouvez par exemple vous émerveiller devant sa statue dans le petit square Suzanne-Buisson. Ou bien encore marcher sur ses pas rue Mont-Cenis (autrefois rue Saint-Denis), là où il a vraisemblablement marché après avoir été décapité.

À côté de sainte Geneviève, saint Denis est le patron des saints de Paris et, assez curieusement, également le patron des migraines ! Vous avez besoin d’invoquer un saint pour remédier à vos maux de crâne, saint Denis est votre homme ! Compte tenu du type de migraine qu’il a dû subir, il doit être plutôt expert en la matière !

Advertisements